Le Dépistage du Cancer Colo-Rectal

 

Le Cancer Colo-Rectal figure parmi les maladies malignes les plus fréquentes. En Suisse, environ 4000 patients se voient diagnostiquer chaque année ce type de cancer et 1600 en décèdent sur la même période.

Le cancer du gros intestin représente la deuxième cause de mortalité par cancer en Suisse fait l'objet d'un Programme Cantonal de Prévention et de Dépistage Précoce.

 

A l'heure actuelle le dépistage "opportuniste" du Cancer Colo-Rectal est organisé en Suisse par les médecins traitants, suivant les recommandations d'experts, en proposant la réalisation d'une coloscopie tous les 10 ans entre l'âge de 50 et de 69 ans chez les patients non symptomatiques, et sans hérédité à risque de cancer digestif.

La coloscopie de dépistage vise à déceler la présence de polypes (excroissances) asymptomatiques pouvant secondairement se transformer en lésions cancéreuses. Cet examen permet aussi de pratiquer l'exérèse de ces lésions dans le même temps. Les polypes réséqués pendant la coloscopie sont analysés au microscope afin de préciser leur nature et le rythme de surveillance ultérieure proposé.

Alternativement, une recherche de sang occulte fécal peut être proposée tous les 2 ans pour les patients ne souhaitant pas se soumettre d'emblée à la coloscopie.

 

Depuis 2017, les patients domiciliés en canton de Vaud et Uri, asymptomatiques et âgés entre 50 et 69 ans, sont progressivement recensés par le Programme Pilote de Dépistage du Cancer du Colon (PDCC) puis invités à se soumettre "systématiquement" à un dépistage précoce par recherche de sang occulte dans les selles et/ou une coloscopie dans le cadre d'un projet-pilote en Suisse.

 

La coloscopie de dépistage "systématique" précoce du cancer colo-rectal sera alors prise en charge dès la réception d'une invitation écrite du PDCC et discussion de l'examen avec le médecin traitant.

Après avoir été informés et conseillés par le médecin traitant, les patients asymptomatiques, invités au dépistage pourront décider librement de se soumettre ou non à cet examen  et choisir tout aussi librement le type d'examen souhaité parmi ceux envisageables. Les prestations médicales exclusivement fournies dans le cadre du PDCC seront couvertes par l'assurance obligatoire des soins (AOS) et exemptées de la franchise.

 

Parmi les patients invités à participer au Programme de Dépistage du Cancer Colo-Rectal et ayant préféré, au lieu de la coloscopie d'emblée,  se soumettre à l'examen de selles, ceux dont le prélèvement de selles révèle la présence de sang occulte se verront proposer une coloscopie diagnostique en complément en vue de l'exérèse d'éventuels polypes.

 

La Dre BUYSE est signataire de la Charte de Qualité du PDCC.

Afin de vous aider à faire votre choix concernant l'alternative des deux tests proposés, voici quelques informations les concernant:

 

- Quels sont les avantages et inconvénients de la Coloscopie de Dépistage?

   Avantages:

. La coloscopie est l'examen le plus sensible pour le dépistage du Cancer du Colon

. Un examen complet du colon est réalisé pendant cet examen

. Une anomalie du revêtement du colon peut être visualisée (avec prise d'échantillons-biopsies si besoin) et les polypes de petite taille (lésions pré-cancéreuses) peuvent être retirés dans le même temps

  Inconvénients:

. Une préparation laxative et un régime alimentaire pauvre en fibres sont indispensables avant l'examen

. Une sédation est réalisée pendant l'examen, et implique un retour à domicile accompagné

. Un arrêt de travail est nécessaire le jour de l'examen

. Selon la qualité de la préparation, cet examen ne permet pas dans certains cas de déceler toutes les anomalies de la paroi muqueuse

. De rares complications peuvent survenir (saignement après avoir retiré un polype, perforation)

 

- Quels sont les avantages et inconvénients du Test de Recherche de Sang Occulte Fécal?

  Avantages:

. Le recueil des selles peut être fait au domicile

. Aucune préparation colique ni sédation ni arrêt de travail n'est utile

  Inconvénients:

. Ce test n'est pas spécifique et peut échouer dans le dépistage des lésions pré-cancéreuses

. Certains facteurs alimentaires ou locaux (hémorroides) peuvent conduire à des "faux-positifs", conduisant alors à une coloscopie normale

. Si le test est positif, il doit conduire à une coloscopie

 

Les données concernant le résultat des tests de recherche de sang occulte fécal, la qualité des endoscopies et les conclusions de ces examens (taux de coloscopie complète, taux de dépistage de polypes, taux de dépistage de polypes pré-cancéreux) chez les patients ayant accepté de se soumettre à une coloscopie dans le cadre du Programme de Dépistage Cantonal seront relevées, anonymisées et regroupées afin de servir de base pour envisager la mise en place d'un programme de dépistage systématique étendu à toute la Suisse.

 

Nous sommes à votre disposition pour toute information complémentaire concernant le Dépistage du Cancer Colo-Rectal.

Nous vous recommandons aussi de consulter le site internet de la Ligue Suisse contre le Cancer (www.liguecancer.ch) pour toute précision utile concernant l'organisation du Programme de Dépistage du Cancer Colo-Rectal (www.pmu-lausanne.ch/pmu-programme-cancer-brochure.pdf)